Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Philippe Pascal de Marquis de Sade, la figure des Jeunes Gens Mödernes avec Étienne Daho, Ellie et Jacno, Taxi Girl, Marie et les Garçons, Niagara...

La mort brutale de Philippe Pascal à 63 ans est un choc pour la génération des années 70 et 80 qui a connu cette effervescence musicale offrant un statut culte à son groupe Marquis de Sade. On évoque de fait le bouillonnement de la scène rennaise dont le chanteur de Marquis de Sade était la figure charismatique, un pur dandy punk new wave d'une beauté sidérante. Ce mouvement new wave adepte du romantisme noir et de l'expressionnisme allemand , influencé par le Velvet Underground, David Bowie, Joy Division, Television, donna à la jeunesse hexagonale une alternative à l'hégémonie du rock basique de Téléphone. A Paris aussi, le mouvement s'impose dans l'underground, concentré autour du mythique night-club Le Palace, du chroniqueur des nuits parisiennes Alain Pacadis et d'un nouveau magazine Actuel créé par Jean-François Bizot. C'est ce magazine qui va donner un véritable éclairage médiatique à tous ces artistes avec une couverture intitulée Les Jeunes Gens Mödernes aiment leurs mamans avec Marquis de Sade posant avec leurs mères. Dans ce mouvement on retrouvera également Etienne Daho, Taxi Girl, Ellie et Jacno, Marie et les Garçons, Niagara.... Les débuts d'une pop française singulière qui va trouver sa voie vers les musiques électroniques et les hit-parades.

http://philippelenoir-popculture.com/2019/07/daniel-darc-l-ange-extermine-de-la-pop-parisienne.html

http://philippelenoir-popculture.com/2019/12/etienne-daho-aux-transmusicales-de-rennes-40-ans-apres-sa-premiere-apparition.le-jeune-homme-moderne-est-devenu-l-artiste-majeur-de

http://philippelenoir-popculture.com/2019/10/alain-bashung-un-geant-de-la-chanson.nos-cinq-tubes-eternels-la-nuit-je-mens-osez-josephine-madame-reve-ma-petite-entreprise-c-est-l

http://philippelenoir-popculture.com/2019/09/catherine-ringer-celebre-les-40-ans-des-rita-mitsouko.les-titres-a-retenir-du-duo-qui-bouscula-la-pop-marcia-baila-c-est-comme-ca-si

Marquis de Sade

Marquis de Sade

Marquis de Sade

Le groupe le plus culte, car l'un des plus talentueux, mais à la carrière brisée par des divergences internes après deux albums et une multitude de concerts inoubliables pour ceux qui y ont assisté. Le chanteur, Philippe Pascal, électrise son auditoire par son chant froid et désincarné, appuyé par un jeu de scène théâtral marqué par une gestuelle désarticulée qui rappelle Ian Curtis, le chanteur de Joy Division. Marquis de Sade se reformera une seule fois en 2017, enchaînant plusieurs dates de festivals qui témoignaient d'une fièvre intacte. Un nouvel album était en préparation sans qu'on sache si la mort de son chanteur fait qu'il ne sortira jamais.

Étienne Daho

Le jeune homme moderne par excellence, le parrain de la pop française sans rival à sa hauteur depuis quarante ans. Comme Philippe Pascal, il est né en Algérie avant de résider à Rennes dans les années 70. Il donnera toujours Marquis de Sade comme l'une de ses principales influences pour oser monter sur scène. Les gens du milieu le remarquent dès son premier single Le Grand Sommeil, pur produit de ce fameux mouvement des Mödernes. Le succès viendra au milieu des années 80 avec l'album La notte La notte où se niche son premier tube Week-end à Rome. Ensuite, les succès s'enchaînent jusqu'à faire d’Étienne Daho une idole, un statut qui l'oblige à prendre du recul. Néanmoins, chacun de ses disques à suivre montre Étienne Daho en pleine possession de ses moyens jusqu'à devenir celui qui inspire les jeunes gens modernes d'aujourd'hui.

Ellie & Jacno

Le duo à la scène comme à la ville est issu du groupe punk Stinky Toys. Ellie & Jacno produisent au début des années 80 une série de singles typiques de cette new wave des Jeunes Gens Mödernes avec le son minimaliste de Jacno aux synthés si caractéristique de leur œuvre. Sur cette base, Ellie chante des chansons mélancoliques du plus bel effet. Le couple atteindra son acmé en écrivant la musique du film Les nuits de la pleine lune d'Eric Rohmer, l'oeuvre culte qui met en scène ces jeunes gens moderne. Le décès d'overdose de l'actrice Pascale Ogier à la sortie du Palace juste après la sortie du film, marque la fin du mouvement. Et la séparation d'Elli & Jacno.

Taxi Girl

Le trio parisien est celui qui a réussi ce qu'avait raté Marquis de Sade. Issu de la scène post-punk, Taxi Girl réussit le basculement vers la techno-pop en conservant la rage romantique du mouvement. Leur avantage par rapport aux Bretons est de chanter en français, une notion constante de la réussite commerciale pour des artistes français. Cela va réussir au groupe qui va décrocher le tube Cherchez le garçon pour devenir la vitrine du mouvement des Jeunes Gens Mödernes. Par la suite, le groupe connaîtra des fortunes diverses avant de se séparer. Daniel Darc, le chanteur connaîtra la déchéance avant de renaître dans les années 2000, tandis que Mirwais s'imposera comme l'un des producteurs les plus influents de la dance music par l'intermédiaire de Madonna.

 

Marie et les garçons

Ce groupe lyonnais était à l'affiche du fameux festival punk de Mont-de-Marsan en 1977. Ensuite, le combo sera l'un des fers de lance de la new wave à la française, influencé par le Velvet Underground. Le groupe ne s'affranchira jamais de son statut culte en restant un outsider de la scène française des Jeunes Gens Mödernes. Ils enregistreront leur titre le plus connu Re-Bop avec John Cale du Velvet, un titre qui aura une destinée assez longue avec un remix proto-disco. Malgré diverses reformations, le groupe n'arrivera pas à élargir son audience. Néanmoins, il reste encore actif enchaînant les concerts et les festivals comme au bon vieux temps.

Niagara

Le duo formé de Daniel Chevenez et Muriel Moreno est plutôt l'enfant chéri du mouvement des Jeunes Gens Modernes. Il démarre aux Transmusicales de Rennes au début des années 80, mais restera dans l'ombre de ces glorieux aînés quelques années avant d'exploser en 1984 avec le titre Tchiki-boum, un hit qui fait son entrée dans le Top 50. Pendant une dizaine d'années, il vont enchaîner les succès, évoluant d'une pop légère latino à une musique de plus en plus rock, voire heavy. Lui le musicien qui ne sourit jamais et elle, la bombe sexy, sont des figures incontournables de la pop française avant leur séparation au début des années 2000.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article