Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Claudine Auger, célèbre première James Bond Girl française, culte pour La Baie Sanglante de Mario Bava

Claudine Auger qui vient de décéder à 78 ans, refusait d'être interviewée pour évoquer son expérience de James Bond Girl dans Opération Tonnerre (1965). Pourtant, ce n'est pas faire injure à sa carrière que d'affirmer que cela reste un sommet dans sa filmographie pour le moins chaotique. D'autant que ce quatrième épisode de l'agent 007 est sans doute le meilleur de l'ère Sean Connery conjuguant la sécheresse de Bons Baisers de Russie et la fantaisie de Goldfinger, les deux épisodes précédents. Et Claudine Auger, alias Domino, maîtresse désabusée du méchant Largo, est une Bond Girl qui a la chance d'avoir un vrai rôle à défendre, tout en sensibilité et mélancolie. C'est sans doute la raison qui fait qu'elle a conservé une place de prédilection dans l'univers des fans de 007.

La partie était d'autant plus risquée pour la Française que le film renouait avec les Bahamas de Dr No et qu'elle devait sortir de l'eau turquoise, à l'instar d'Ursula Andress, la première Bond Girl qui en a défini les codes à jamais. Et si le bikini blanc d'Ursula est devenu une légende, le modèle blanc et noir de Claudine Auger n'a rien à lui envier côté sexy et chic. Opération Tonnerre est une réussite qui a la particularité d'être le seul à avoir son remake lors du retour de Sean Connery dans le costume de l'agent secret en 1983 dans Jamais, plus jamais avec Kim Basinger dans le rôle de Domino. Bref, Claudine Auger aura eu tort de renier plus ou moins Opération Tonnerre, même si en effet,le succès mondial du film ne lui profitera pas comme elle pouvait légitimement l'espérer. Avant le James Bond, sa filmographie se résume principalement à jouer de sa beauté.

Kali Yug, déesse de la vengeance de Mario Camerini

Kali Yug, déesse de la vengeance de Mario Camerini

On retiendra un joli rôle d'acrobate dans le poétique et burlesque Yoyo (1965) de Pierre Etaix. Et pour les amateurs de cinéma bis, sa performance de danseuse indienne dans Kali Yug, déesse de la vengeance et sa suite Le Mystère du temple hindou, tous deux réalisés en 1963 par le veux routier de Cinecitta Mario Camerini. Deux douces kitscheries à souhait qui se donnaient à l'époque le défi de rivaliser avec Le Tigre du Bengale et Le Tombeau Hindou, le dyptique exotique et testamentaire de Fritz Lang, C'est d'ailleurs en Italie que Claudine Auger fera l'essentiel de sa carrière post James Bond où elle jouera d'ailleurs avec Ursula Andress dans Pas folles les mignonnes (1967) de Luigi Zampa.

Pas folles les mignonnes de Luigi Zampa : Claudine Auger, Virna Lisi, Ursula Andress, Marisa Mell

Pas folles les mignonnes de Luigi Zampa : Claudine Auger, Virna Lisi, Ursula Andress, Marisa Mell

En France, elle aura un beau rôle de beauté fatale dans Jeu de massacre (1967) d'Alain Jessua, délicieux film pop qui aura le Prix du Scénario au festival de Cannes. Et plusieurs rôles dans des films de Jacques Deray plutôt moyens.Peut-être que sa réputation de Bond Girl a joué en sa défaveur, car à l'époque, la cinéphilie française n'avait guère de goût pour les aventures de 007. Mais en Italie, le constat est a peu près le même, même si elle tourne sous la direction d'Ettore Scola ou Dino Risi. Malheureusement, ce sont des œuvres mineures dans la filmographie de ces réalisateurs. Et puis pas mal de séries B aux génériques surréalistes comme Le bâtard (1968) de Duccio Tessari où l'on retrouve Rita Hayworth, Giulano Gemma et Klaus Kinski ; ou encore La dynamite est bonne à boire (1974), adaptation d'un roman de Frédéric Dard avec Christopher Mitchum, fils du grand Robert et Michel Bouquet.

Jeu de massacre d'Alain Jessua

Jeu de massacre d'Alain Jessua

Mais,au milieu de cette filmographie fourre-tout, se dissimule un film culte, La Baie Sanglante (1971) du maître du giallo, Mario Bava. Le réalisateur, connu pour ses films d'épouvante d'essence gothique et ses thrillers fétichistes, ouvre la voie au film d'horreur moderne, ce qu'on appellera plus tard le slasher avec une série de meurtres rituels commis autour et à l'intérieur d'une maison convoitée par des promoteurs immobiliers pour la transformer en complexe touristique.. Claudine Auger qui joue le rôle principal ne se doute pas que ce petit film d'horreur va devenir une référence de la cinéphilie bis, citée en exemple par les maîtres américains du genre, Tobe Hooper (Massacre à la tronçonneuse), John Carpenter (Halloween) ou Wes Craven (La colline a des yeux).

La baie sanglante de Mario Bava

La baie sanglante de Mario Bava

Mario Bava invente les nouveaux codes horrifiques dont le gore, tout en soignant une mise en scène onirique et poétique qui magnifie une nature où se dissimule le mal. Un film majeur d'un maître du cinéma de genre européen qui ouvre à de nouvelles expériences visuelles dans lesquelles Claudine Auger offre une prestation toute en ambiguïté. Pas sûr que la comédienne rêvait de passer à la postérité pour un James Bond et un film gore italien. Il faut dire qu'elle consacra l'essentiel de sa carrière sur les planches pour défendre le théâtre classique, surtout de Molière. Mais c'est bien Domino, la Bond Girl d'Opération Tonnerre et Renata, l'héroïne de La Baie Sanglante qui nous restent en mémoire pour en faire une figure de la pop-culture.

http://philippelenoir-popculture.com/2019/07/les-cinq-james-bond-girls-qui-ont-marque-l-agent-007-ursula-andress-diana-rigg-gloria-hendry-michelle-yeoh-et-eva-green.html

http://philippelenoir-popculture.com/2019/06/super-mario-bava-maitre-du-cinema-bis-a-cinecitta.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article