Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Marie Laforêt reste la fille aux yeux d'or de Plein Soleil

En apprenant la disparition de Marie Laforêt, on s'est demandé si on devait écrire sur une artiste qui nous a rarement inspirés autre chose qu'une curiosité occasionnelle, liée à une personnalité borderline de bourgeoise à la beauté grave aperçue à la télévision. C'est aussi lié à ce timbre de voix si particulier qui donnait à son chant une vibration dérangeante. Son interprétation de son tube Viens, viens où une fille implore son père de revenir à la maison qu'il a quitté pour une autre femme, donnait de Marie Laforêt l'image d'une artiste au bord du déséquilibre permanent tellement elle semblait brûler d'un feu intérieur jusqu'à l'incandescence. On peut largement préférer son autre hit « Il a neigé sur Yesterday » qui évoquait la séparation des Beatles, une belle mélodie qui joue sur les titres des Fab Four jusqu'à faire passe Penny Lane, quartier de Liverpool cher à Paul McCartney, en mère de deux enfants. Passons...

 

Mais il faut bien l'avouer, le nom de Marie Laforêt reste surtout lié à son rôle de Marge, la fille sublime qui se partage les faveurs des deux mâles les plus sexy du cinéma français de 1960, Alain Delon et Maurice Ronet dans l'éblouissant Plein Soleil de René Clément. Le film a surtout marqué l'avènement mondial d'Alain Delon en beauté sauvage et vénéneuse. Mais Marie Laforêt marqua le film en se positionnant en fille libre à la beauté naturelle qui aurait dû en faire une icône pop. Tout au long du film, elle explose de sensualité et s'affiche dans des tenues intemporelles d'un chic absolu. Sa marinière aux rayures rouge, sa chemise à carreaux restent des musts des sixties, à l'instar du vichy de Brigitte Bardot. Mais la fille aux yeux d'or qui décrocha le plus beau rôle de sa carrière dès son premier film, témoigna plus tard de l'enfer qu'elle vécut sur le tournage. Débutante sélectionnée sur un concours organisé par Europe Numéro 1 pour un film de Louis Malle qui ne se fera jamais, elle débarque en Italie encadrée par deux acteurs dont les sourires carnassiers révèlent leurs ambitions sans limites.

Elle déclara d'ailleurs que Maurice Ronet et Alain Delon étaient les pires trous du cul qu'elle côtoya dans sa carrière. On a aucun mal à croire qu'elle disait vrai. Elle évoqua un tournage infernal fait d'humiliation de la part de ses deux partenaires, même de Romy Schneider, la fiancée d'Alain Delon, qui venait régulièrement sur le plateau. Quelques années plus tard, Marie Laforêt sera impliquée dans l'affaire Markovic, du nom du garde du corps d'Alain Delon retrouvé assassiné qui photographiait des parties fines impliquant des figures des arts, de la politique et des affaires. Elle garda une rancune tenace contre la star, dressant de lui un portrait féroce résumé en une ligne : « Alain Delon n'est pas drôle, il n'a aucun humour. Il n'est même pas intelligent. » . Marie Laforêt passa sans doute à côté d'une brillante carrière au cinéma du fait de sa personnalité insoumise et fantasque. Néanmoins, même si pour elle Plein Soleil fut un enfer, il lui permet d'avoir suscité en nous une légitime mélancolie à l'annonce de sa disparition. Et de se dire que Marie Laforêt était vraiment un joli nom pour une actrice....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article