Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Clara Luciani, distinguée par la Sacem pour son hit La Grenade. La nouvelle princesse de la French Pop est irrésistible avec son album Sainte-Victoire.

Il y a des instants de grâce dans une carrière d'artiste, et assurément Clara Luciani vit ce moment où le monde vous trouve tout simplement renversante de talent et de beauté. Son album Sainte-Victoire est le disque le plus séduisant de l'année et a permis à la belle de récolter la Victoire de la musique de la révélation scène. Et son hit La grenade vient d'être élu chanson de l'année 2019 par la Sacem. Un triomphe incontestable qui consacre une artiste qui a choisi un style musical qui rencontre assez rarement son public en ces temps de monopole Rap &R'n'B. Car la pop est un mix subtil qui tend à synthétiser la sophistication énergique du rock et l'élégance intemporelle de la chanson. 

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Clara Luciani a gagné ce défi haut la main en tricotant des mélodies imparables sur des textes lumineux, le tout reposant sur une production musicale léchée où les guitares, les rythmiques, les synthés s'harmonisent avec l'évidence de la simplicité. On l'avait découverte en chanteuse du groupe La Femme, formation de Biarritz inspirée par le surf et la douceur de vivre basco-landaise. Cette grande gigue à franges faisait déjà penser à Françoise Hardy, la beauté androgyne et mélancolique qui règne sans partage sur la French Pop depuis un demi-siècle. Ça tombe bien, Clara Luciani la cite comme référence principale de sa vocation d'artiste.

La marche est peut-être haute, mais quand on l'atteint, le monde vous appartient. Son autre référence est plus vénéneuse, plus tragique aussi, puisqu'il s'agit de Nico, le mannequin qui chanta avec le Velvet Underground. Mais dans un cas comme dans l'autre, le niveau d'exigence fait de la Luciani, la chanteuse à suivre. Et consécration ultime, elle a fait la couverture de Vanity Fair avec Étienne Daho, le parrain de la pop à la française. Les fées sont indéniablement penchées sur son berceau en ce moment. Clara Luciani, 26 ans, a vécu son enfance dans la banlieue nord de Marseille à Septime-les-Vallons, là-même où Zidane démarra l'apprentissage du football. Quand on pense que les médias étrangers estiment qu'elle incarne à merveille la Parisienne ! Néanmoins, la Provençale en possède les critères d'élégance, de chic et de naturel. D'ailleurs une marque de luxe vient de lui proposer d'être son égérie. Mais son album s'appelle bien Sainte-Victoire , ce qui prouve son appartenance à cette terre aride, venteuse et ensoleillée du sud de la France. Son album est pourtant bien d'inspiration anglo-saxonne avec comme référence évidente Metronomy dont Clara Luciani a repris en français le tube The bay. D'ailleurs, le groupe anglais a adapté La Grenade le tube féministe de la belle Clara. Tout l'album de Clara Luciani est marquée par une luminosité électro-pop avec de véritables fulgurances comme cette fameuse Grenade, mais aussi le dansant Nue ou l'élégant On ne meurt pas d'amour.

Mais c'est sans doute Monstre d'amour, étourdissant poème consacré aux sentiments les plus enivrants qui consacre Clara Luciani comme l'artiste la plus proche de ses maîtres, que ce soit Françoise Hardy ou Etienne Daho. Un classique, un diamant de pop échevelé et romantique qui place l'album Sainte-Victoire au sommet de la French Pop. Le genre de chansons que l'on cherche éperdument. Quand on la trouve enfin, on l'écoute en boucle... La chanteuse ouvre donc une belle perspective, celle d'une chanson française qui sonne à l'anglaise sans aucun complexe. Ce qui pourrait à moyen terme, lui ouvrir un marché international plus prompt à écouter des artistes français qu'auparavant. La Sacem en lui donnant son Grand Prix 2019 ne s'y est pas trompée. Clara Luciani, désormais, doit confirmer qu'elle peut nous charmer ainsi encore longtemps. Elle semble bien en avoir le potentiel.

http://philippelenoir-popculture.com/2019/12/etienne-daho-aux-transmusicales-de-rennes-40-ans-apres-sa-premiere-apparition.le-jeune-homme-moderne-est-devenu-l-artiste-majeur-de

http://philippelenoir-popculture.com/2019/09/metronomy-le-groupe-electro-pop-minimaliste-qui-en-donne-un-maximum.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article