Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Joker en avant-première à la Mostra de Venise : nos cinq films qui ont fait de Joaquin Phoenix un acteur démentiel

C'est l'un des grand événements de la Mostra de Venise et sans doute l'un des films les plus attendus de l'automne. Joker, le film de Todd Phillips, consacré à l'ennemi juré de Batman, a créé le buzz sur internet grâce à des trailers glaçants dans lesquels Joaquin Phoenix semble totalement habité par la folie de son personnage. D'ailleurs, il apparaît encore plus inquiétant sous son vrai visage que sous son fameux masque de tueur psychopathe. Après la performance de Heath Ledger qui fut le Joker de référence dans The Dark Night de Christopher Nolan, Joaquin Phoenix semble aller encore plus loin dans la capacité d'incarner le mal absolu. Il faut avouer que le frère cadet de River Phoenix, a prouvé qu'il était de la trempe des plus grands acteurs de sa génération. Même s'il reste pour nous le personnage puissant des meilleurs films de James Gray, il a su explorer avec talent d'autres univers chez Woody Allen, Gus Van Sant ou Jacques Audiard. Heath Ledger avait reçu un Oscar du meilleur second rôle pour son Joker. Joaquin Phoenix semble en capacité de remporter l'Oscar du meilleur acteur pour le même rôle. En attendant cette consécration, voici les cinq films qui ont fait de Joaquin Phoenix la star américaine la plus hallucinante du moment.

http://philippelenoir-popculture.com/2019/09/le-film-joker-accuse-d-incitation-a-la-violence.d-autres-films-ont-connu-le-meme-sort-orange-mecanique-taxi-driver-scarface-tueurs-n

http://philippelenoir-popculture.com/2019/10/joker-rejoint-la-grande-famille-des-monstres-psychopathes-du-cinema-harry-powell-norman-bates-leatherface-hannibal-lecter-et-keyser

http://philippelenoir-popculture.com/2019/09/batman-celebre-ses-80-ans-en-restant-le-heros-le-plus-populaire-au-monde.html

 

Gladiator Ridley Scott 2000

Joker en avant-première à la Mostra de Venise : nos cinq films qui ont fait de Joaquin Phoenix un acteur démentiel

A l'époque, Joaquin Phoenix n'est qu'un second rôle, mais qui a pris l'habitude de voler la vedette à la star dans des scènes où il impose son jeu habité et sa présence singulière. C'est le cas dans le péplum de Ridley Scott où il interprète l'empereur romain Commode face au marmoréen Russell Crowe. Jouer un César sanguinaire, immature et ivre de pouvoir est toujours payant. Joaquin Phoenix cabotine comme savent le faire les grands acteurs, et marque le film de sa performance. Un vrai méchant certes, mais aussi un fils tourmenté par le mépris de son père, Marc Aurèle. L'acteur se fait un prénom et obtient une première nomination à l'Oscar.

 

Walk the line, James Mangold 2005

Joker en avant-première à la Mostra de Venise : nos cinq films qui ont fait de Joaquin Phoenix un acteur démentiel

Nous ne sommes pas trop adeptes des biopics de chanteurs, et celui-ci, consacré à Johnny Cash n'échappe pas toujours aux écueils du genre. Mais Johnny Cash a adoubé Joaquin Phoenix pour l'interpréter et il faut bien avouer que l'acteur se sort bien de ce rôle casse-gueule. Même s'il a tendance à se faire doubler par l'impeccable Reese Witherspoon qui joue son épouse, Phoenix montre une intériorité juste et sobre d'un chanteur dépassé par ses démons. C'est surtout pour Joaquin Phoenix l'occasion de porter une grosse production hollywoodienne qui ambitionne de concourir aux Oscars. Bon c'est Reese Witherspoon qui est consacrée meilleure actrice. Mais Phoenix qui s'est fait un prénom, devient une tête d'affiche à part entière.

La nuit nous appartient James Gray 2007

Joker en avant-première à la Mostra de Venise : nos cinq films qui ont fait de Joaquin Phoenix un acteur démentiel

Joaquin Phoenix est vraiment à son apogée dans tous les films qu'il tourne sous la direction de James Gray. Dans cette seconde collaboration après The Yards, Joaquin Phoenix livre l'une de ses plus belles performances d'acteur dans un film électrisant d'un bout à l'autre. Le cinéaste ausculte ses thèmes de prédilection que sont la famille, la mafia et son quartier russe de Brooklyn. Phoenix, homme de la nuit jouisseur se retrouve confronté au sens du devoir de son père et de son frère, officiers de police. Presque le chef d’œuvre de Gray s'il n'y avait pas le film ci-dessous. Mise en scène virtuose, mélodrame shakespearien et distribution exceptionnelle permettent à Joaquin Phoenix de trouver l'un de ses plus grands rôles. Avec en bonus ci-dessous, cette scène hyper hot avec Eva Mendes sur la musique de Blondie qui ouvre le film. Électrisant, on vous dit !

Two lovers James Gray 2008

Joker en avant-première à la Mostra de Venise : nos cinq films qui ont fait de Joaquin Phoenix un acteur démentiel

Pour nous, le chef d’œuvre de James Gray où le cinéaste ne se dissimule plus derrière les histoires de gangsters pour raconter le quartier russe de Brooklyn où il a passé toute sa jeunesse. Joaquin Phoenix y trouve le plus beau rôle de sa carrière, celui d'un homme qui doit épouser une jeune femme sur l'insistance de ses parents. Mais il tombe amoureux de sa voisine, Gwyneth Paltrow dont il devient le confident. Une pure merveille de délicatesse, de romantisme, mais aussi de fatalisme russe à la Dostoïevski. Phoenix est bouleversant de tendresse d'un bout à l'autre et réussit dans un final éblouissant à nous fendre le cœur pour l'éternité. A travers sa silhouette, son regard et son sourire, il exprime à la perfection la fin des illusions et des passions amoureuses pour entrer dans l'âge de raison. Une œuvre déchirante avec un acteur au sommet de sa puissance évocatrice. Un de nos films de chevet pour pleurer à nos amours défuntes.

Her Spike Jonze 2013

Joker en avant-première à la Mostra de Venise : nos cinq films qui ont fait de Joaquin Phoenix un acteur démentiel

Quel acteur est capable de nous faire croire qu'il peut tomber amoureux de la voix féminine du système d'exploitation de son ordinateur ? Et même si la voix en question est celle de Scarlett Johansson. Joaquin Phoenix arrive sans souci à nous faire croire à son bonheur virtuel, tout simplement en jouant au premier degré son statut d'amoureux avec cette voix qui se présente sous le nom de Samantha. De son état dépressif lié à son divorce, son personnage va passer à la béatitude d'un amour idéalisé jusqu'à ce que Samantha par l'évolution de son intelligence artificielle finisse par aller voir ailleurs. Dans la peau d'un personnage solitaire et mélancolique qui trouve refuge dans un amour platonique, Joaquin Phoenix offre une partition en demi-teinte, sans jamais rien forcer. Du coup, il rend cette histoire crédible, presque évidente.... Remarquable.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article