Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Donn Alan Pennebaker qui vient de mourir à 94 ans, est la signature du documentaire rock, lui qui était surtout fan de jazz. Adepte du cinéma vérité avec une caméra discrète pour capter l'intime, Pennebaker a réalisé quelques séquences qui sont restés dans l'histoire de la pop culture. Retour sur ces images pris caméra à l'épaule avec ce grain si particulier qui ont forgé la marque du rockumentaire à la Pennebaker.

http://philippelenoir-popculture.com/ 2019/08/woodstock-le-sommet-et-la-fin-du-flower-power-nos-cinq-chansons-preferees-a-la-mode-hippie.html

Bob Dylan ou la naissance d'une rock star

 

DA Pennebaker a filmé la légende du rock : Bob Dylan, Jimi Hendrix, John Lennon, David Bowie et Depeche Mode

En 1967, Bob Dylan, en électrifiant sa musique folk, est devenu la star de la contre-culture contestataire. Le documentaire Don't look back suit les coulisses de la tournée britannique du prodige, montrant un artiste sûr de lui, souvent arrogant, et d'un charisme fou. On y voit sa compagne de l'époque Joan Baez qui comprend que son poulain la dépasse, le rival anglais de Dylan, le troubadour Donovan et des extraits de concert au Royal Albert Hall. Mais la scène la plus célèbre est celle qui ouvre le documentaire où Bob Dylan montre et jette des affiches des paroles de la chanson Subterranean Homesick Blues. Une sorte de clip avant l'heure tourné à Londres dans une rue en chantier derrière l'hôtel Savoy.

Jimi Hendrix, l'enfant vaudou, met le feu à sa guitare

DA Pennebaker a filmé la légende du rock : Bob Dylan, Jimi Hendrix, John Lennon, David Bowie et Depeche Mode

Au printemps 1967, DA Pennebaker part en Californie pour filmer le festival pop de Monterey, l'un des premiers grands rassemblements du flower power hippie. Un festival qui sera marqué par des performances hallucinantes des Who, de Janis Joplin et surtout de Jimi Hendrix. Le guitariste en transe, accomplit une scène de vaudou sur scène avec sa guitare Fender Stratocaster. Il mime l'acte sexuel, puis asperge la guitare avec de l'essence à briquet pour y mettre le feu. Il finira par fracasser l'instrument sur scène. C'est aussi lors de ce concert que Jimi Hendrix exécute Hey Joe en jouant de la guitare avec les dents. Chaud !

John Lennon à Toronto qui achève les Beatles

DA Pennebaker a filmé la légende du rock : Bob Dylan, Jimi Hendrix, John Lennon, David Bowie et Depeche Mode

En 1969, le Varsity Stadium de Toronto accueille un grand festival pour la paix avec de nombreux pionniers du rock comme Chuck Berry, Jerry Lee Lewis, Little Richard et Gene Vincent. On y découvre aussi des petits nouveaux comme les Doors ou Alice Cooper. Mais si Pennebaker filme l'ensemble du festival, il est surtout là pour capter la première prestation scénique de John Lennon sans les Beatles Celui-ci, accompagné de Yoko Ono reprend des classiques comme Blue Suede Shoes et quelques nouvelles créations dont Give peace a chance. L'accueil du public décidera Lennon à entériner la fin des Beatles dans la foulée.

David Bowie décrète la mort de Ziggy Stardust

DA Pennebaker a filmé la légende du rock : Bob Dylan, Jimi Hendrix, John Lennon, David Bowie et Depeche Mode

Le 3 juillet 1973, DA Pennebaker est en charge de capter le concert de David Bowie à l'Hammersmith Odeon de Londres. C'est la période Ziggy Stardust de Bowie qui triomphe dans le monde entier. Si le concert est resté dans les annales du rock, c'est que David Bowie, avant de chanter Rock'n'Roll Suicide, annonce à la surprise générale que c'est, à jamais, le dernier concert de Ziggy Stardust. On saura, par la suite que personne n'était au courant de l'annonce, notamment ses musiciens du Spider from Mars. David Bowie qui entend les signes de désapprobation du public, demande à tout le monde de garder son calme. Le caméléon du rock anglais ne reviendra pas sur sa décision.

La tournée américaine triomphale de Depeche Mode

DA Pennebaker a filmé la légende du rock : Bob Dylan, Jimi Hendrix, John Lennon, David Bowie et Depeche Mode

DA Pennebaker a toujours dit que ce documentaire sur la tournée américaine de Depeche Mode était une commande. Peut-être, mais 101, le titre du film marque un tournant dans l'histoire du rockumentaire. Sur la base d'un concert donné au Rose Bowl de Pasadena, on y découvre la vie en tournée du groupe britannique avec un dynamisme et une esthétique d'une grande modernité. La bonne idée de Pennebaker est d'avoir convaincu Depeche Mode d'accueillir des fans tirés au sort pour les accompagner dans leur tournée aux USA. Le groupe est à son apogée, pas encore miné par les problèmes d'addiction de Dave Gahan. Une réussite.

Donn Alan Pennebaker 1925-2019

Donn Alan Pennebaker 1925-2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article