Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Sonia Rykiel a inventé le style pop art de la Parisienne libre et sexy

La maison Sonia Rykiel vient d'être liquidée, soit à peine trois ans après le décès de la géniale créatrice de mode qui avait réussi le tour de force d'inventer un style reconnaissable entre mille. Car tous les grands couturiers sont ceux qui ont su imposer une ou deux pièces qui ont révolutionné le vestiaire de leur temps : la robe New Look de Dior, le tailleur en tweed de Chanel, le smoking pour femme de Saint-Laurent... Sonia Rykiel restera pour la postérité celle qui offrit à la femme le petit pull moulant à rayures horizontales multicolores. Un basique Rykiel qui rompt avec le style couture de ses prestigieux devanciers. Ce petit pull porté par Françoise Hardy en couverture de Elle en décembre 1963 se révèle un triomphe. Si court, si près du corps, en maille fine, le pull Rykiel se révèle une déferlante qui séduit la jeune femme libérée des sixties. Audrey Hepburn, Brigitte Bardot, Sylvie Vartan ou Catherine Deneuve en deviennent les représentantes volontaires et bénévoles. Dans le même temps, à Londres, Mary Quant invente la mini-jupe et à New York Andy Warhol théorise le mouvement du pop art.

Sonia Rykiel a inventé le style pop art de la Parisienne libre et sexy

Une révolution rock qui connaît son apogée en mai 68 à Paris, le mois que choisit Sonia Rykiel pour divorcer et ouvrir sa boutique à Saint-Germain-des-Prés, haut-lieu de la contestation étudiante. Dans l'air de son temps, Sonia Rykiel sera l'une des figures parisiennes d'un mouvement libertaire de la mode qui sort des contraintes de la haute-couture pour s'ouvrir aux fantaisies des créateurs indépendants. A tel point que la créatrice lance le concept de la démode, en concevant des vêtements libérés des théories de l'élégance académique. Plus d'ourlets, plus de doublures, plus de soutiens-gorges pour laisser libre court au mouvement de la femme moderne. Sonia Rykiel est la première à demander à ses mannequins de danser et rire sur les podiums. Dans le même temps, elle impose le noir dans son vestiaire, la fourrure synthétique, les paillettes et les slogans imprimés. La Parisienne moderne est née, d'autant que Sonia Rykiel, tout en inventant le prêt-à-porter de luxe, propose des collections accessibles en s'associant aux 3 Suisses. Plus tard, elle créera des collections capsules pour le géant suédois H&M.

 

Sonia Rykiel par Andy Warhol

Sonia Rykiel par Andy Warhol

La reine du tricot comme la nomme un magazine américain, aura influencé toute une génération de designers, jusqu'à Jean-Paul Gaultier qui sortira sa marinière dans l'esprit Rykiel, mais aussi Vivienne Westwood, la papesse du style punk londonien, qui reprendra la maille à son compte. Sonia Rykiel fut donc un symbole, au-delà de la mode, de la pop culture. D'ailleurs, la rousse flamboyante sera une intime d'Andy Warhol qui en fera l'une de ses égéries, la photographiant à de nombreuses reprises pour réaliser ses fameux portraits pop art. Il y a encore pas si longtemps, une star du calibre de Rihanna avouait sa passion pour le style Rykiel. Néanmoins, la maison Rykiel que Sonia avait transmis à sa fille Nathalie, n'aura pas survécu à la disparition de sa fondatrice. Vendue à un fonds d'investissements chinois, la marque s'est donc éteinte au cœur de l'été. Paris perd l'un de ses symboles qui en font la capitale de la mode. Reste une allée Sonia-Rykiel nichée à Saint-Germain-des-Prés pour se souvenir de cette femme qui aura révolutionné le prêt-à-porter de son temps pour le rendre chic et choc.

Rihanna en Rykiel

Rihanna en Rykiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article