Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Nos cinq duels de cinéma : Les aventures de Robin des Bois ; Le bon, la brute et le truand ; La fureur du dragon ; Monty Python, Sacré Graal ; Le retour du Jedi

Nos deux rappeurs au gros biscottos, Booba et Kaaris ont officialisé leur duel au cours d'un combat de MMA qui se déroulera à Bâle le 30 novembre prochain. Une manière de réhabiliter le duel, ce rite ancestral pour régler un différend entre individus. Au cinéma, le duel est un archétype qui a donné quelques séquences d'anthologie. En voici cinq qui sont entrés dans l'histoire de la pop-culture.

Les aventures de Robin des Bois Michaël Curtiz 1938

Nos cinq duels de cinéma : Les aventures de Robin des Bois ; Le bon, la brute et le truand ; La fureur du dragon ; Monty Python, Sacré Graal ; Le retour du Jedi

Un chef d'oeuvre du film de cape et d'épée avec une distribution éblouissante ; Errol Flynn en Robin des Bois, Olivia de Havilland en Lady Marianne et Basil Rathbone en Sir Guy de Gisbourne. Dans un flamboyant technicolor, ce Robin des Bois reste une référence du cinéma hollywoodien dans son âge d'or. Le film s'achève sur une bataille marquée par le duel entre Errol Flynn et Basil Rahtbone, magnifié par un escalier en colimaçon où les deux hommes entament leur combat. La chorégraphie de cet affrontement à l'épée est remarquable avec une touche expressionniste chère à Michaël Curtiz, immigré hongrois. Même si d'autres versions de Robin des Bois ont vu le jour après, celle-ci a tellement marqué la culture populaire que tous les autres y font référence plus ou moins consciemment. Un film à la fougue éternelle à montrer aux jeunes générations

Le bon, la brute et le truand Sergio Leone 1966

Nos cinq duels de cinéma : Les aventures de Robin des Bois ; Le bon, la brute et le truand ; La fureur du dragon ; Monty Python, Sacré Graal ; Le retour du Jedi

Sergio Leone a mis la barre si haut dans les duels de ses westerns qu'ils sont devenus des objets d'études cinématographiques. Notre préféré, le duel à trois dans le cimetière de Sad Hill avec Le bon, la brute et le truand. La musique d'Ennio Morricone, le décor d'un cimetière en forme de cirque antique, 79 plans fixes étirés sur près de six minutes, des panoramiques puis des plans serrés sur les colts, les mains, les visages, les yeux, un montage au cordeau au rythme de la musique. D'une modernité absolue avec trois acteurs capables d'exprimer leurs sentiments par le seul regard dans un duel qui n'a guère d'équivalent, si l''on excepte ceux de Et quelques dollars de plus et d'Il était une fois,dans l'Ouest du même Sergio Leone. A ce niveau de perfection, le réalisateur italien a fait du duel, le mythe absolu de l'Ouest par lequel les hommes règlent leurs comptes.

 

La fureur du dragon Bruce Lee 1972

Nos cinq duels de cinéma : Les aventures de Robin des Bois ; Le bon, la brute et le truand ; La fureur du dragon ; Monty Python, Sacré Graal ; Le retour du Jedi

C'est le premier film entièrement réalisé par Bruce Lee qui popularisa les films d'arts martiaux dans le monde entier. Ce n'est pas forcément son meilleur, mais le duel final entre lui et Chuck Norris dans le Colisée de Rome a marqué les esprits. A l'époque, Chuck Norris est champion du monde de karaté. Le film est plutôt traité comme une comédie qui raconte la lutte de commerçants chinois installés à Rome contre le racket de la mafia. Le duel est lui aussi à la limite de la parodie, notamment pendant la séance d'échauffements. On remarquera quelques notes de la musique d'Il était une fois dans l'Ouest au début de la séquence. Et puis difficile de ne pas rire quand Bruce Lee arrache les poils du torse velu de Chuck Norris et souffle dans sa main pour s'en débarrasser. Sinon, on se régale de l'agilité du Petit Dragon, véritable danseur avant d'exploser de rage avec feulements de félin pour mettre une sacrée branlée à Chuck. Jubilatoire.

Monty Python Sacré Graal Terry Jones et Terry Gilliam 1975

Nos cinq duels de cinéma : Les aventures de Robin des Bois ; Le bon, la brute et le truand ; La fureur du dragon ; Monty Python, Sacré Graal ; Le retour du Jedi

Cette parodie déjantée du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde continue de nous faire mourir de rire. Notamment la rencontre d'Arthur avec le Chevalier Noir qui garde le franchissement d'un pont sur la route du Graal. Le premier duel où Arthur n'est que spectateur, est déjà très drôle, mais le second où le roi combat l'est encore davantage avec son côté gore et totalement allumé. Le Chevalier Noir, même avec tous ses membres sectionnés, continue vaille que vaille à défendre son territoire et empêche Arthur de passer. L'humour absurde des Monty Python est à son sommet dans ce film avec un duel sanglant et hilarant qui va jusqu'au bout de son déraisonnement.

Le retour du Jedi Richard Marquand 1983

Nos cinq duels de cinéma : Les aventures de Robin des Bois ; Le bon, la brute et le truand ; La fureur du dragon ; Monty Python, Sacré Graal ; Le retour du Jedi

Le retour du Jedi renommé l'épisode 6, achève la première trilogie Star Wars imaginée par George Lucas. Le duel au sabre laser est l'acmé de chaque épisode de la saga intergalactique. Comme dans L'Empire contre-attaque, le duel entre père et fils est lourd de symboles. Dark Vador et Luke Skywalker, les deux faces de la Force vont-elles se détruire où s'allier ? Face à l'Empereur, les lasers vont se croiser dans une lutte entre le Bien et le Mal. Malgré les progrès technologiques en évolution constante dans la saga, ce duel de 1983 conserve une force dramatique avec laquelle Star Wars a bien du mal à renouer. Car c'est bien cette rivalité filiale qui résonne en nous et qui fait que nous sommes des millions de spectateurs dans le monde à rester accrochés aux démêlés sans fin de cette sacrée famille Skywalker.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article