Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Marilyn Monroe en cinq scènes incontournables qui en ont fait la blonde mythique du cinéma mondial

La galerie Joseph à Paris (3e) présente tout l'été une exposition de photographies, dont de nombreuses inédites, sur Marilyn Monroe réalisées par quatre artistes qui dévoilent la star glamour, le mythe éternel, mais aussi la femme fragile. Voici nos cinq séquences de cinéma incontournables qui font de nous des admirateurs de la plus incroyable blonde de l'histoire du cinéma mondial.

Chérie, je me sens rajeunir Howard Hawks 1952

Marilyn Monroe en cinq scènes incontournables qui en ont fait la blonde mythique du cinéma mondial

Marilyn Monroe s'était déjà fait remarquer dans de petits rôles, notamment dans Quand la ville dort de John Huston et dans Eve de Joseph L. Mankiewicz. Dans cette comédie burlesque de Howard Hawks, elle n'est toujours pas en vedette, les deux rôles principaux étant tenus par Cary Grant et Ginger Rogers. Mais Marilyn excelle dans un rôle de secrétaire écervelée et ingénue qui tente de vamper Cary Grant, un scientifique myope qui a découvert une sorte d'élixir de jouvence. C'est vraiment le premier film important de sa carrière avec quelques scènes mémorables comme celle où elle exprime sa satisfaction de porter un bas sans couture que Cary Grant a mis au point. Les deux comédiens excellent tous les deux, elle dans l'ingénuité et lui dans l'ahurissement.

Niagara Henry Hathaway 1953

Marilyn Monroe en cinq scènes incontournables qui en ont fait la blonde mythique du cinéma mondial

Marilyn Monroe est dans l'inconscient collectif la vedette de ce film noir. Ce n'est pas encore tout à fait le cas, mais sa prestation a fait que l'Histoire n'a retenu qu'elle. Dans le rôle ambigu d'une femme manipulatrice qui restera unique dans sa filmographie, l'actrice construit savamment son mythe. Dans la scène iconique où elle sort de son bungalow dans une robe rose, Marilyn Monroe semble vraiment seule au monde dans une sensualité vénéneuse qui rend fou de jalousie, son mari Joseph Cotten. Sa gestuelle, sa démarche, son chant, son regard restent d'une maîtrise encore fascinante. Elle donne à ce polar tout son mystère et on se dit qu'il est bien dommage qu'elle n'ait jamais tourné pour Alfred Hitchcock. Mais c'est bien le film qui a fait d'elle la blonde la plus explosive de l'histoire du 7e art.

Les hommes préfèrent les blondes Howard Hawks 1953

Marilyn Monroe en cinq scènes incontournables qui en ont fait la blonde mythique du cinéma mondial

Marilyn Monroe retrouve Howard Hawks dans cette comédie musicale où elle partage l'affiche avec Jane Russel. Pour l'anecdote, Jane Russel touche un cachet dix fois plus élevé que Marilyn. Mais là encore c'est la blonde que retiendra l'Histoire dans ce rôle de danseuse uniquement intéressée par les hommes riches. Le fameux ballet où Marilyn Monroe chante que les diamants sont les meilleurs amis des femmes, est un moment d'anthologie qui a fait l'objet d'hommages multiples par Madonna, Kylie Minogue ou Nicole Kidman. Le film vaut également pour la fantaisie de l'actrice qui joue les ravissantes idiotes pour plaire aux hommes . Elle y tiendra d'ailleurs l'une de ses répliques qui la définit si bien : « Je peux être intelligente quand il faut, mais la plupart des hommes n'aiment pas ça. ».Culte.

Certains l'aiment chaud Billy Wilder 1959

Marilyn Monroe en cinq scènes incontournables qui en ont fait la blonde mythique du cinéma mondial

Quatre ans auparavant, Billy Wilder immortalise Marilyn Monroe soulevant sa robe blanche sous une bouche d'aération du métro dans 7 ans de réflexion..Mais le réalisateur va se surpasser dans Certains l'aiment chaud, sans doute l'une des plus grandes comédies de l'histoire du cinéma. Un chef d’œuvre absolu avec des scènes d'anthologie dont le fameux Poupoupidou de Marilyn, le baiser de l'actrice qui embue les lunettes de Tony Curtis et la sentance finale Nobody's perfect. Marilyn Monroe, pour une fois, se fait presque voler la vedette par ses deux partenaires travestis. Difficile de choisir une scène particulière, même si celle de Marilyn qui tord des fesses sur le quai de gare et se fait surprendre par la pression de la locomotive (clin d'oeil à l'aération du métro), garde nos faveurs. Parce qu'elle est géniale et décrit en quelques secondes la nature même du personnage. Du cinéma simple et sophistiqué en même temps, on adore.

Les désaxés 1961 John Huston

Marilyn Monroe en cinq scènes incontournables qui en ont fait la blonde mythique du cinéma mondial

La boucle se termine. John Huston qui a fait débuter Marilyn Monroe, réalise le dernier film de l'actrice. C'est une marche funèbre écrite par Arthur Miller à son épouse qu'il s'apprête à quitter. Le tournage dans le désert du Nevada est entré dans la légende. Marilyn, névrosée, Clark Gable usé et Montgomery Clift camé sur le plateau, forment dans le film, un trio maudit de marginaux qui trompent leur ennui en capturant des chevaux sauvages. C'est un vrai rôle dramatique pour Marilyn qui se dévoile comme elle n'aura jamais eu l'occasion de le faire . Lasse et paumée comme dans sa vie, l'actrice explose dans une scène où on la voit hurler au loin dans le désert. Un point sur la ligne d'horizon, courbée en deux par la souffrance... Marilyn Monroe jette son désarroi à la face du monde, minuscule face à l'immensité de la nature. C'est son dernier film, pas forcément le meilleur. Mais c'est celui qui a fait sa  légende, celle d'une star adulée qui n'avait plus la force de faire semblant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article