Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Diego Maradona, un génie du football qui a fait de sa vie une légende

Diego Maradona est-il le plus grand joueur de football de tous les temps ? Peut-être bien que le roi Pelé le dépasse, mais laissons cette appréciation aux spécialistes du ballon rond. En revanche, le prodige argentin est le joueur qui aura suscité les passions les plus enfiévrées par son jeu, ses défis sportifs, ses scandales, sa Main de Dieu, ses choix politiques... Le documentariste Asif Kapadia présente un film édifiant sur les années napolitaines de Diego Maradona, film que la star réprouve en demandant à ses fans de le boycotter. Mais Maradona est le seul sportif de la planète qui fascine autant les artistes. Emir Kusturica lui a déjà consacré un documentaire et Amazon produit une série télévisée sur sa vie. Voici les cinq raisons qui font de Maradona la légende ultime du football.

Il est toujours resté El Pibe de Oro

Diego Maradona, un génie du football qui a fait de sa vie une légende

Diego Armando Maradona est le quatrième enfant d'une famille pauvre du quartier misérable de Villa Fiorito dans la banlieue de Buenos Aires. Très jeune, il se distingue par son habileté du pied gauche pour jouer au football. Dès l'âge de onze ans, son adresse au jonglage lui permet d'animer les mi-temps des matchs de foot. Les médias argentins accourent pour voir le phénomène qu'ils prénomment El Pibe de Oro, soit le gamin en or. Déjà bravache, Diego Maradona affirme à une chaîne de télévision qu'il veut gagner la Coupe du Monde. Recruté par l'équipe d'Argentinos Junior, il démarre sa carrière professionnelle à seize ans. La même année, il revêt le maillot bleu ciel et blanc de la sélection argentine, juste un an avant le Mundial argentin de 1978. Mais il ne sera pas retenu pour disputer le tournoi qui sacre l'Argentine pour la première fois de son histoire. Cette enfance pauvre est l'un des marqueurs qui caractérisent les choix de Maradona, notamment de jouer à Naples, de consacrer sa passion à l'équipe nationale et d'être un admirateur de toutes les révolutions sud-américaines. 

La Main de Dieu et le but du siècle

Diego Maradona, un génie du football qui a fait de sa vie une légende

Diego Maradona réalise son rêve de gosse en brandissant la coupe du monde après la victoire de l'Argentine sur l'Allemagne en 1986 au Mexique. Il est le capitaine incontesté de la sélection et vit l'apogée de sa carrière sportive. Mais l'Histoire ne retiendra pas cette finale, mais ce fameux quart de finale disputé contre l'Angleterre dans une tension extrême liée à la guerre des Malouines qui opposa les deux pays en 1982. Maradona va marquer les deux buts de la victoire, les plus célèbres de sa carrière. Le premier porte le nom de Main de Dieu, car il est marqué d'une pichenette de la main en pleine surface de réparation par Maradona qui avait pourtant réussi un une-deux prodigieux avant de commettre la plus célèbre tricherie de l'histoire du football. A l'issue du match, alors que le monde entier a vu l'entourloupe, Maradona ne se démonte pas en déclarant que ce but est La Main de Dieu. Mais dans ce même match, le numéro 10 argentin marque une deuxième fois, un exploit où de son camp, il passe quasiment toute l'équipe d'Angleterre pour marquer le but du siècle comme on l'appelle désormais. Un match en forme de parabole sur Maradona, génie incomparable et tricheur sans états d'âme.

La légende napolitaine

Une fresque géante dans un quartier populaire de Naples

Une fresque géante dans un quartier populaire de Naples

Diego Maradona sort d'une période désastreuse au FC Barcelone où il sera blessé à la cheville, mais aussi parce qu'il y démarre une vie de fêtard invétéré qui passe mal au sein de l'institution catalane. Contre toute attente, en 1984, l'Argentin annonce son transfert au Napoli, un club modeste du championnat italien moqué par les institutions richissimes du football du Nord de l'Italie. Mais Maradona qui n'a pas su s'intégrer au sein de la bourgeoise de Barcelone, voit en Naples, ville populaire, misérable et gangrenée par la mafia, un environnement où il va pouvoir s'exprimer. L'argentin va en effet en devenir le roi en offrant deux titres de champion d'Italie, une coupe d'Italie et une coupe UEFA aux Napolitains. Mais c'est aussi l'apogée de ses frasques qui vont le conduire aux portes de la mort. Alcoolique, cocaïnomane, obèse, Diego Maradona se laisse aller à tous ses vices, encouragé par la Camorra qui couvre ses excès en tous genres. Mais son aura occulte tout auprès des supporters qui le soutiendront même en demi-finale du Mondial italien où le capitaine argentin élimine la Squaddra Azurra aux tirs aux buts dans le stade de Naples.

 

Che Guevara tatoué sur l'épaule

Diego Maradona, un génie du football qui a fait de sa vie une légende

Encore contrôlé pour dopage à la coupe du monde 1994 aux USA, totalement dépendant à la cocaïne, Maradona frôle la mort au cours d'un malaise cardiaque. En 2000, il est convié par Fidel Castro à venir se soigner de ses addictions dans une clinique de Cuba. Le dictateur apprécie le footballeur, notamment car celui-ci s'est toujours déclaré comme un fervent admirateur de la révolution cubaine. En effet, Diego Maradona s'est toujours affirmé comme un défenseur de la cause du peuple et se reconnaît dans les figures révolutionnaires sud-américaines. A cet égard, il se fera tatouer le portrait de Che Guevara, argentin comme lui, sur l'épaule, mais aussi celui de Fidel Castro sur la cheville. Il sera également le soutien de Chavez et Maduro au Venezuela, de Morales en Bolivie. En Argentine, il se déclare péroniste, un mouvement populiste très ancré dans les classes populaires et dénonce les inégalités sociales, les licenciements provoqués par le pouvoir de droite. Dans la tradition socialiste sud-américaine, Maradona est violemment opposé à ce qu'il appelle l'impérialisme des USA dont il dit pis que pendre dans les médias.

L'argentin le plus célèbre du monde

Diego Maradona, un génie du football qui a fait de sa vie une légende

Diego Maradona n'a rien à craindre de Lionel Messi, le meilleur joueur argentin de la dernière décennie. Car son aura dépasse largement le cadre sportif. Il est l'Argentin le plus célèbre au monde et continue de susciter les passions par son mode de vie, ses déclarations à l'emporte-pièces... Dans un monde du sport de plus en plus standardisé, Maradona détonne. Les marques se l'arrachent, les cinéastes montent des films sur son nom... L'idole a même désormais sa statue à Buenos Aires qui célèbre ses exploits, notamment le titre de champion du monde 1986. Récemment, il a reconnu un fils illégitime qu'il refusait de voir depuis 29 ans sous l'insistance du pape François en personne. En recevant le jeune Napolitain devant la presse, Maradona a lancé en riant : « il ressemble à son père ». Un peu d'humour et toute la nation argentine pardonne tout à son enfant terrible. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article