Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Claudia Cardinale, une icône de l'élégance en cinq séquences

Claudia Cardinale, sex-symbole du cinéma italien, met aux enchères sa garde-robe chez Sotheby's. Des robes de cinéma, mais aussi des tenues de soirée pour une actrice qui symbolisa la libération des années 60, le glamour et une beauté naturelle. Voici en cinq séquences ce que l'on retient de la garde-robe de Claudia Cardinale sur grand écran.

La fille à la valise Valério Zurlini 1960

Claudia Cardinale, une icône de l'élégance en cinq séquences

C'est peut-être le film qui lui ressemble le plus. Claudia Cardinale est une star montante du cinéma italien quand elle décroche le rôle d'Aïda. Elle y incarne une fille-mère naïve qui chante pour gagner sa vie et rêve de gloire. Elle se laisse embobiner par un play-boy qui finit par la laisser en plan. Elle trouve de l'aide auprès du jeune frère idéaliste de l'amant indélicat. C'est un mélodrame assez pessimiste, mais aussi un film qui exprime la culture des années 60 en Italie. De fait, Claudia Cardinale, par ses robes, sa coiffure, sa beauté sauvage, ses gestes, exprime ce souffle de liberté.

Cartouche Philippe de Broca 1962

Claudia Cardinale, une icône de l'élégance en cinq séquences

Dans ce joli film de cape et d'épée, elle retrouve Jean-Paul Belmondo avec qui elle avait tourné La Viaccia de Bolognini. Cette fois-ci, place à la couleur, à l'aventure dans la France de la Régence où Claudia Cardinale interprète Venus, la fiancée du brigand Cartouche. Dans sa robe de gitane, l'actrice italienne est éclatante de vitalité en fille du peuple amoureuse au côté d'un Belmondo en voleur désinvolte et gouailleur. On retient aussi d'elle son sacrifice pour sauver Cartouche et les funérailles grandioses et émouvantes que lui offre son amant inconsolable. Dans une robe rouge symbole de leur passion.

Le guépard Luchino Visconti 1963

Claudia Cardinale, une icône de l'élégance en cinq séquences

Film monumental sur le déclin du Prince Salina, un vieil aristocrate sicilien, Claudia Cardinale incarne sans le savoir l'enjeu politique décrit par Luchino Visconti. Elle est Angelica, la fille du maire, amoureuse de Tancrède, le neveu du Prince qui veut l'épouser pour faire alliance avec la bourgeoisie. Le couple qu'elle forme avec Alain Delon est devenu mythique. Dans la scène du bal, dans sa robe en crinoline, Claudia Cardinale irradie en conviant le vieux Prince (Burt Lancaster) à danser. Mais on la préfère dans une robe plus simple, les cheveux défaits et le visage humide par l'orage quand elle rejoint Tancrède pour un baiser fougueux.

Le cocu magnifique Antonio Pietrangeli 1964

Claudia Cardinale, une icône de l'élégance en cinq séquences

Il s'agit d'une comédie italienne qui évoque les soupçons d'adultère d'un homme (Ugo Tognazzi) sur son épouse, jouée par Claudia Cardinale. Ce n'est pas le meilleur film de l'actrice, mais c'est un festival au niveau de sa garde-robe. L'actrice y porte des tenues insensés, dont une robe noire de cocktail avec un décolleté vertigineux signé Nina Ricci. On peut voir également que la star peut être vêtue d'un rien. Dans une robe ultra-courte, elle provoque tous les hommes qu'elle croise dans les couloirs et dans l'ascenseur d'un hôtel avant de rejoindre son mari.

Il était une fois dans l'Ouest Sergio Leone 1968

Claudia Cardinale, une icône de l'élégance en cinq séquences

Sergio Leone n'a donné qu'un seul beau rôle à une femme dans sa filmographie. C'est celui dont hérite Claudia Cardinale dans ce film mythique où elle joue une ancienne prostituée qui hérite d'un domaine dont les enjeux fonciers la dépassent. On retient surtout de sa garde-robe sa première séquence, celle où elle arrive à la gare où elle comprend que personne ne l'attend. Peut-être la plus belle scène d'un film qui en regorge avec la musique envoûtante de Ennio Morricone. Si son petit chapeau est à vendre, il devrait battre des records.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article