Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Vingt ans après, Matrix reste un blockbuster fascinant

De toute évidence, les sœurs Wachowski sont prêtes à donner un quatrième volet à Matrix dont le premier épisode fête ses vingt ans. Une date cruciale dans l'histoire du cinéma hollywoodien car Matrix conserve encore une influence fascinante qui a révolutionné les mentalités. Jamais un blockbuster n'avait développé autant de thèses politiques, économiques et philosophiques, tout en imposant des codes artistiques et esthétiques qui se sont propagés dans la culture populaire. Un film prophétique qui a éclairé les consciences pour certains, qui a ouvert la voie aux plus obscures théories du complot pour d'autres. La dernière de ces thèses étant que Matrix annonçait la transition sexuelle des Wachowski, cas assez troublants où deux frères qui n'ont toujours fait qu'un sur le plan artistique, ont choisi de devenir des femmes.

Cyber-punk, Sergio Leone et wu xa pian chinois

Même si Matrix a dépassé sa vocation de divertissement, le film conserve sa nature de blockbuster hollywoodien grandiose et spectaculaire. Ses effets spéciaux sont restés des références, notamment le Bullet Time qui donne un mouvement de caméra rapide sur une scène figée. Matrix maîtrise également les codes du film de genre, entre science-fiction dystopique cyber-punk, manga, western à la Sergio Leone et wu xa pian chinois. Mais ce sont bien les thèmes développés dans Matrix qui en ont fait un objet de fascination universelle qui a irrigué les consciences jusqu'à nos jours. Car l’œuvre des Wachowski évoque un monde où l'intelligence artificielle dirige La Matrice, une organisation de la société virtuelle qui a asservi l'homme en lui donnant l'illusion d'être libre. Ce simulacre est combattu, dans la réalité, par des rebelles qui cherchent l’Élu qui pourra libérer l'humanité de cette Matrice.

Néo, le Christ réincarné

Certains y verront un message marxiste, d'autres y décèleront des évidences religieuses, tous capteront des interrogations philosophiques sur Platon, Descartes, Hegel ou Sartre. Beaucoup de références qui ont généré de nombreux écrits. Matrix est sans aucun doute le blockbuster hollywoodien le plus évoqué dans des thèses universitaires. Mais il fait aussi l'objet de débats sans fin entre les fans. Le choix proposé à Neo, le héros joué par Keanu Reeves, de rejoindre la réalité en avalant une pilule rouge ou de rester dans l'illusion de la Matrice en prenant la pilule bleue, continue de passionner les exégètes du film confrontés à leur libre arbitre. Les références aux textes bibliques, notamment au Christ dont Neo serait une sorte de réincarnation, aux messages révolutionnaires pour lutter contre le système néo-libéral, continuent de passionner.

Passeport à la date du 11 septembre 2001

Matrix a également abondé les thèses conspirationnistes autour d'un supposé gouvernement mondial occulte, d'autant qu'une image brève du film montre que le passeport de Néo expire à la date du 11 septembre 2001 alors que le film est sorti en 1999. Bref, ça cogite sous les crânes depuis vingt ans quand même. Alors, ce 4e volet qui s'annonce va-t-il permettre aux Wachowski de démêler ce qui s'était enfoncé dans l'abstraction au cours des épisodes deux et trois de la trilogie ? Matrix, manifeste chrétien, platonicien, cartésien, marxiste, complotiste, millénariste et LGBT peut-il encore susciter autant d'interrogations parfois cohérentes, mais aussi souvent contradictoires ? Laissons les deux frangines gamberger  sur ce qui reste l’œuvre emblématique de leur carrière. Bienvenue dans leur Matrice !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article