Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

En ces temps de canicule extrême, voici nos cinq films préférés où le soleil de plomb tape tellement fort sur la pellicule qu'il nous fait fondre de plaisir.

Nos cinq films préférés de canicule : Sept ans de réflexion ; Le bon, la brute et le truand ; Soleil Vert ; Do the right thing; Mad Max fury road

Sept ans de réflexion de Billy Wilder 1955

Le film le plus célèbre de Marylin Monroe pour cette scène où sa robe blanche s'envole sous une bouche d'aération du métro à Broadway. C'est la manière dont elle décide de se rafraîchir, car dans cette délicieuse comédie, la canicule s'est abattue sur l'été new-yorkais. C'est d'ailleurs à cause de cette chaleur étouffante que Marylin, aussi ingénue que sexy, fait la connaissance de son voisin dont l'appartement est climatisé. Alors que sa famille est partie prendre le frais à la campagne, ce voisin (Tom Ewell) se prend à rêver d'une aventure avec sa pulpeuse voisine qui met sa lingerie au frigo tellement elle a chaud. Billy Wilder s'en donne à cœur joie multipliant les sous-entendus sexuels. Marylin Monroe est au sommet de sa beauté, mais aussi de son talent. Inoubliable.

Nos cinq films préférés de canicule : Sept ans de réflexion ; Le bon, la brute et le truand ; Soleil Vert ; Do the right thing; Mad Max fury road

Le bon, la brute et le truand, Sergio Leone 1968

Dans ce dernier volet de la trilogie des dollars, Clint Eastwood subit le soleil de plomb en traversant à pied le désert sous la menace d'Elli Wallach à cheval et protégé par un parasol. Entre les deux gredins, seul l'avidité des dollars les maintient ensemble. Au cœur de cette canicule, ils vont être amener à connaître chacun un élément pour les conduire à un trésor. Eastwood, défiguré par le soleil, sait désormais que son pire ennemi veille sur lui. Tourné sous le soleil aveuglant d'Andalousie, c'est le sommet du western spaghetti magnifié par la mise en scène de Sergio Leone et la musique d'Ennio Morricone. Cette chasse au trésor en pleine guerre de Sécession se termine en duel à trois dans un cimetière. L'une des plus belles séquences d'un film culte.

Nos cinq films préférés de canicule : Sept ans de réflexion ; Le bon, la brute et le truand ; Soleil Vert ; Do the right thing; Mad Max fury road

Soleil Vert de Richard Fleischer 1973

Ce film d'anticipation fait toujours froid dans le dos car il annonçait un futur qui ressemble à notre présent. L'industrialisation, la pollution et la surpopulation ont tué les ressources naturelles de la Terre. Les humains qui subissent une canicule permanente sont désormais nourris au Soleil Vert, un aliment de synthèse sur lequel un policier (Charlton Heston) va être amener à enquêter. Tous les thèmes angoissants de Soleil Vert semblent prophétiques, de la malbouffe à l'extinction de la nature, de l'euthanasie volontaire à la corruption du pouvoir. Le film reste hollywoodien dans sa forme, mais se révèle d'un pessimisme étouffant jusqu' à son dénouement. C'est le dernier film d'Edward G Robinson, émouvant en vieillard qui veut voir, une dernière fois, une Terre sauvage et luxuriante.

Nos cinq films préférés de canicule : Sept ans de réflexion ; Le bon, la brute et le truand ; Soleil Vert ; Do the right thing; Mad Max fury road

Do the right thing Spike Lee 1989

C'est le film le plus célèbre, car le plus emblématique de la carrière de Spike Lee. L'action se déroule sur une seule journée d'été, la plus chaude de l'année, dans le quartier de Brooklyn. La canicule amène les jeunes afro-américains à ouvrir les vannes des bouches à incendie sous le regard énervé d'un clan d'italo-américains. Le film est une longue montée des tensions raciales entre les deux communautés qui va conduire à une bavure policière entraînant la mort d'un jeune Noir. Bande son hip hop, mise en scène nerveuse et discours politique radical vont faire la réputation d'un film qui reste une référence pour la communauté black qui s'est totalement identifiée au cinéma de Spike Lee.

Nos cinq films préférés de canicule : Sept ans de réflexion ; Le bon, la brute et le truand ; Soleil Vert ; Do the right thing; Mad Max fury road

Mad Max Fury Road 2015

Encore un film d'anticipation où la Terre est devenue une fournaise désertique où la nature s'est éteinte. Les survivants de cette apocalypse nucléaire sont des guerriers motorisés qui se battent pour l'essence et l'eau. Ce quatrième volet de la saga Mad Max conçue par George Miller, est le plus époustouflant film d'action de ces dernières années. Pur objet de cinéma avec des courses-poursuites sauvages et effrayantes, le film est aussi un plaidoyer féministe et écologique. Sous le soleil ardent d'une Terre désertique, ne compte plus que ceux qui savent dompter les mécaniques roulant à fond la caisse sur cette route de la fureur de survivre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article