Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe LENOIR

Madonna, cible facile des moqueries, prépare sa revanche

A quelques jours de la sortie de son dernier album intitulé Madame X, Madonna est devenue en quelques mois la cible de toutes les moqueries les plus acerbes. Comme si un palier avait été franchi envers l'artiste féminine la plus influente de la pop-culture des quarante dernières années. Et ce palier en question est d'avoir dépassé les 60 ans en continuant de croire qu'elle pourrait continuer à jouer les divas provocatrices, les féministes sans complexe et les artistes au pouvoir absolu. Elle-même s'en est rendu compte récemment en avouant dans une interview qu'elle était punie depuis qu'elle avait eu 60 ans. Et pourtant la chanteuse doit avoir le cuir épais face aux critiques, car tout au long de sa carrière, on n'a jamais donné cher de sa peau.

Ratage à l'Eurovision

Pas assez de talent, pas assez jolie, Madonna a toujours su déjouer ceux qui ont annoncé sa mort artistique en conservant sa position de reine de la pop. Mais trop vieille, le coup est rude et semble l'avoir atteint. Le temps qui passe, même pour une femme de son tempérament, semble être le plus féroce des adversaires. Car Madonna qui semblait toujours sentir l'époque et savait maîtriser, parfois jusqu'à l'excès son image, semble dépasser par les réseaux sociaux qu'elle a rejoint d'ailleurs assez tard. Sa prestation ratée lors de l'Eurovision, a enflammé Internet avec des commentaires d'une férocité rare. Une véritable exécution en place publique qui, aujourd'hui, risque de ruiner sa carrière. Dans le même temps, comment Madonna a-t-elle pu se fourvoyer dans un tel show télévisé où elle ne pouvait qu'altérer son aura de pop star international ? Son instinct, autrefois infaillible, lui jouerait-il des tours ?

Vampiriser la modernité

Car si Madonna a toujours su rebondir au cours d'une carrière aussi longue, c'est aussi par sa faculté à vampiriser la modernité, en détectant les talents qui pouvaient lui permettre de rester au sommet. De Nile Rodgers qui lui bâtit son image de Material Girl à William Orbit qui lui offrit un son plus introspectif jusqu'à Mirwais qui lui apporta une touche expérimentale, Madonna fut toujours en capacité de conquérir la planète par cette force de renouvellement. De plus, curieuse de l'histoire des avant-gardes, Madonna a souvent su projeter son image provocatrice pour défricher les combats du racisme, de la sexualité, du féminisme... Comme toutes les stars vieillissantes, elle a succombé à la chirurgie esthétique jusqu'à l'outrance, a continué à jouer les couguars entourées de jeunes éphèbes, à vouloir prouver qu'elle pouvait jouer les sexagénaires indignes, tortillant du fessier comme une éternelle adolescente. Et alors, pourrait-on dire...

Créer la surprise

Mais le monde reste encore impitoyable, même pour une femme de l'acabit de Madonna. Elle qui témoigna de son admiration pour Simone de Beauvoir se rend compte aujourd'hui que le deuxième sexe reste bien second dans la hiérarchie. Tout le monde trouve formidable de voir Mick Jagger, jeune papa de 76 ans, se dandiner sur scène pour faire prospérer la marque des Rolling Stones. Mais le monde réclame à Madonna d'arrêter les frais, de chanter avec respectabilité ou sans doute même de prendre une retraite bien méritée. Pourtant, Madonna pourrait bien encore créer la surprise. Inspiré par son long séjour à Lisbonne, accompagné à la production par Mirwais, cet album Madame X est parcouru par une excellente rumeur, soufflant que Madonna aurait retrouvé une inspiration artistique originale sur la base d'une world pop house assez déroutante. Les premiers singles sortis depuis un mois, annoncent un album ambitieux, dansant, sexy et intime. Si c'est le cas, cela sera-t-il suffisant à faire cesser les moqueries ? Mado, en vieille canaille du show-biz, pourrait bien en avoir encore sous la pédale, à l'heure où ses prétendues héritières, Britney Spears ou Lady Gaga, semblent au bout du rouleau.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article