Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Assassin's Creed unity

Assassin's Creed unity

L'émoi planétaire autour de l'incendie de Notre-Dame-de-Paris, même s'il est légitime au regard du joyau architectural qu'elle représente, ne doit pas faire oublier que la cathédrale gothique la plus célèbre du monde a dépassé sa dimension religieuse originelle pour se transformer en bâtiment de la pop culture mondialisée. Rien qu'en France, les cathédrales de Chartres, d'Amiens, de Reims ou de Strasbourg sont encore davantage des chefs d’œuvres du génie humain, des hauts lieux de la spiritualité chrétienne... Mais Notre-Dame possède une force dans l'imaginaire collectif, tout d'abord car elle est l'un des symboles de Paris, ville-lumière, la cité la plus touristique au monde, plantée au cœur de l'île de la Cité. Jusqu'au XIXe siècle, elle régnait sur l'un des quartiers les plus insalubres de la capitale où vivait le petit peuple de Paris.

Car c'est bien au XIXe siècle que la cathédrale devint un véritable phénomène populaire. Laissée à l'abandon après la Révolution Française, la cathédrale était pillée notamment de ses pierres qui servaient à la construction de nouvelles habitations à proximité. C'est la raison pour laquelle Victor Hugo écrit son célèbre roman qui narre les amours impossibles de Quasimodo, le sonneur de cloches bossu de Notre-Dame et de la belle gitane Esméralda. L'écrivain voulait ainsi alerter les pouvoirs publics de l'urgence à sauver et à restaurer l'édifice religieux. Le succès populaire du roman permit cette restauration qui fut confiée à Eugène Viollet-le-Duc, architecte mégalomane et génial faussaire, qui réussit à imposer sa vision fantasmée du Moyen-Âge sur Notre-Dame comme sur la cité de Carcassonne ou le château de Pierrefonds.

D'ailleurs, lundi soir, c'est l'effondrement de sa flèche centrale qui a tourné en boucle sur les chaînes de télévision du monde entier. C'est ainsi que démarra la carrière internationale de Notre-Dame-de-Paris, monument dit-on le plus visité d'Europe du fait de sa gratuité. Car le site touristique le plus visité d'Europe avec d'ailleurs un prix d'entrée conséquent, c'est Disneyland. Mais la cathédrale rivalise avec la firme de Mickey, car elle est devenue un phénomène identique de la pop culture mondialisée. Au cinéma notamment où le roman de Victor Hugo fit l'objet de nombreuses adaptations. Les cinéphiles plébiscitent la version hollywoodienne de 1939 avec Charles Laughton et Maureen O'Hara plus que celle, plus populaire mais plus académique, qui réunira Anthony Quinn et Gina Lollobrigida en 1956. Pour départager tout le monde, c'est encore Disney qui triomphera en 1996 avec sa version animée intitulée Le bossu de Notre-Dame.

Et contre toute attente, la comédie musicale toujours inspiré de Victor Hugo en 1998, sera un succès international avec plus de huit millions de spectateurs. Enfin, le jeu vidéo Assassin's Creed Unity en 2014 mettra en scène Notre-Dame toujours dans cet esprit médiéval fantasmé par Hugo et Viollet-le-Duc. Les gamers disent d'ailleurs que la cathédrale en 3D d'Assassin's Creed pourrait servir pour rebâtir l'édifice à l'identique. Dans le même ordre d'idée, Disney vient de promettre un don de 5 millions de dollars pour aider à la reconstruction de Notre-Dame. Et les artistes de la comédie musicale sont prêts à remonter sur scène pour un concert de charité A l'heure où la France se déchristianise comme jamais, le pays se révèle comme un inédit bâtisseur de cathédrale. Un paradoxe qui n'en est pas un dans le fond, car Notre-Dame-de-Paris au-delà de sa vocation spirituelle, est aujourd'hui classé au patrimoine mondial de la pop culture pour l'éternité. Et l'incendie de lundi soir retransmis à l'échelle planétaire va encore renforcer sa légende.

Notre-Dame vu par Disney

Notre-Dame vu par Disney

La version hollywoodienne de 1939 avec Charles Laughton et Maureen O'Hara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article